Soleil et peau acnéique : comment prendre soin de sa peau ?

L’arrivée du soleil nous donne souvent l’impression d’avoir une peau plus lisse, moins acnéique. Le soleil n’est pourtant pas si bénéfique que cela sur les peaux sujettes à l’acné.


Certes dans un premier temps, les boutons semblent disparaitre après une exposition au soleil, car cela a pour effet d’assécher les glandes sébacées, diminuant ainsi la production de sébum sur une courte durée. Le bronzage dissimule les rougeurs et l’inflammation, contribuant à cet effet bonne mine.

Mais rapidement, les rayons UV contribuent à dessécher la peau : l’hydratation cutanée diminue et les glandes pilosébacés situées dans le derme compensent alors en produisant plus de sébum, ce qui favorise l’apparition de l’acné.

De plus, lorsqu’elle est exposée, pour se protéger du soleil et des UV, la peau va s’épaissir. Cet épaississement, appelé kératinisation, est un terrain propice à l’apparition de l’acné et de comédons, puisqu’il bouche les follicules pilosébacés _ qui sont les structures directement impliquées dans l’acné, ce qui empêche l’évacuation du sébum.

Cette hyper séborrhée réactionnelle explique en partie les poussées d’acné survenant en fin d’été, sous une forme encore plus inflammatoire et fulgurante qu’à l’accoutumé.

Voici quelques conseils pour prendre soin de votre peau avec l’arrivée du soleil:


Limiter l’exposition :

Quand on souffre d’acné, une exposition excessive au soleil et/ou une protection solaire inadaptée peuvent créer des problèmes de pigmentation. Il est conseillé d’éviter les heures d’exposition les plus dangereuses (de 11h à 16h) et de ne pas s’exposer plus d’une heure.

Adopter une protection solaire adaptée:

Pour une peau acnéique, il est conseillé de choisir une protection solaire non grasse et non comédogène.

  • Les textures gels ou fluides sont davantage recommandées.

  • Si possible, il est important de choisir une crème solaire naturelle, bio, sans nanoparticules et sans filtres chimiques. (Certains filtres chimiques sont en effet identifiés comme des perturbateurs endocriniens)

  • Privilégiez une crème respectueuse de l’environnement et des fonds marins

Pour une protection efficace, pensez à renouveler l’application toutes les deux heures, après une baignade ou après avoir transpiré.

Hydratez-vous :

Lorsqu’on parle d’hydratation de la peau, on pense aux hydrolats, à l’acide hyaluronique, aux crèmes ou huiles végétales à appliquer sur le visage pour sceller l’hydratation … mais il est également essentiel d’apporter de l’hydratation par voie interne. Pour le dire plus simplement, il faut boire !

Si nos cellules manquent d’eau, couplé à une exposition solaire estivale, la peau aura tendance à s’assécher et se fragiliser. Les glandes sébacées prendront le relai en produisant davantage de sébum pour tenter de protéger l’épiderme … ce qui risque de favoriser les poussées d’acné ! Donc, boire. De l’eau. Si l’eau pure ne vous motive pas à boire, vous pouvez l’aromatiser en plongeant dans votre gourde quelques feuilles de menthe ou de mélisse (infusion à froid) par exemple.

On oublie parfois que les tisanes, le café et le thé sont diurétiques, ces boissons font perdre rapidement de l’eau qui ne profitera donc pas à l’hydratation de la peau. Astuce : avant ou après chaque tisane, buvez un verre d’eau pour compenser la perte hydrique. Privilégiez une eau filtrée ou une eau de source.

Adopter une alimentation anti-inflammatoire :

Anti-oxydante, à IG modéré voire bas, une assiette colorée, des fruits et légumes gorgés d’eau, acide gras de type oméga 3 et des aliments riches en zinc. Cela ne doit pas vous empêcher de profiter des apéro et barbecues mais essayez d’équilibrer vos autres repas.


Adoptez une routine de soin adaptée :

En plus d’utiliser des cosmétiques adaptés à votre type et état de votre peau en période estivale il pourra être intéressant de procéder à un gommage doux toutes les deux semaines. Cela permettra de désincruster les pores, de les désobstruer des cellules mortes de l’excès de sébum accumulé. Pensez également à rincer votre visage après avoir transpiré ou vous être immergé dans l’eau de mer ou la piscine, afin d’éliminer rapidement les résidus de sueur, de sel, de chlore ou de sable.

Si vous prenez un traitement pour l’acné, vous devez faire davantage attention, la majorité de ceux-ci sont photo-sensibilisants et ils augmentent les risques de coups de soleil et de tâches pigmentées. Certains de ces traitements, principalement ceux sous forme de comprimés, sont même à proscrire en cas d'exposition au soleil. Le médecin conseillera de les remplacer temporairement par des crèmes traitantes locales à appliquer le soir.

Pour profiter des bienfaits du soleil, préparez votre peau dès le printemps :

  • Dès l’apparition des beaux jours, exposez-vous progressivement au soleil, le matin avant 11h et en fin de journée, sans crème solaire et sans lunette de soleil, en commençant par 5 minutes, puis 10, 15, jusqu’à 25 minutes par jour. Cela vous permettra d’une part de synthétiser la précieuse vitamine D mais aussi d’habituer votre peau au soleil. Elle sera alors moins réactive lorsque les rayons solaires seront plus agressifs l’été. Il faudra tout de même vous protéger en suivant les recommandations citées plus haut, mais votre peau aura une résistance naturelle d’autant plus renforcée si vous l’avez préparée.


  • Si malgré ces conseils, la rentrée apporte son lot de boutons sur votre visage, pas de panique ! Eviter de toucher votre peau (cela favorisera la propagation bactérienne), continuez votre routine de soin à laquelle vous pouvez ajouter un masque hebdomadaire apaisant (miel et argile verte par exemple), et appliquez localement de l’huile essentielle de tea tree (testée au préalable au creux de votre coude)


Le soleil comporte tout de même de nombreux avantages :

  • Le soleil protège vos os et votre immunité : sans soleil, pas de vitamine D ! En présence de soleil et de cholestérol (c’est pourquoi il faudra veiller à apporter du bon gras dans son alimentation), notre peau va synthétiser de la vitamine D, à condition que 25% de la surface de votre peau soit exposée, ce qui correspond au visage, aux bras et mollets. Entre 20 à 25 minutes par jour, de mai à septembre, avant 11h ou en fin de journée, devrait suffire à fournir de la vitamine D pour toute l’année. La vitamine D permet de maintenir une bonne densité osseuse, et de réguler le système immunitaire. Elle est aussi essentielle dans le processus de fertilité, que les femmes atteintes d’endométriose ou de SOPK cherchent à stimuler. Cette vitamine (qui est en réalité plus proche d’une hormone) est donc une alliée indispensable de notre santé.

  • Le soleil met de bonne humeur : car il stimule la production de sérotonine dans le cerveau. La sérotonine, aussi appelée hormone du bonheur, est en réalité un neurotransmetteur qui a un rôle dans la régulation de l’humeur. Un manque d’exposition à la lumière naturelle peut même engendrer une forme de dépression (TAS, trouble affectif saisonnier).

  • Le soleil fait transpirer : la chaleur accroit la transpiration, qui lorsqu’elle n’est ni obstruée, ni polluée par une prolifération bactérienne, va aider à éliminer les toxines et à nettoyer les pores de la peau de l’excès de sébum.


Article écrit en collaboration avec Neigeline Bunet, naturopathe spécialisée dans l’accompagnement des femmes sujettes à l’acné. www.neigeline.fr Instagram : @neigeline_naturo Vous pouvez également retrouver un ebook gratuit sur son site contenant des conseils pour prendre soin de sa peau !

Sources scientifiques :

MECHANISMS IN ENDOCRINOLOGY: Vitamin D and fertility: a systematic review in: European Journal of Endocrinology Volume 166 Issue 5 (2012) (bioscientifica.com)



118 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout