Nous avons testé Qalm Paingone


Nous avons récemment été contactés par l’équipe de Livia afin de nous permettre de tester pour vous, le dispositif Qalm Paingone.


Qu’est-ce que Qalm Paingone ? Qalm est un dispositif médical de classe 2a qui a été conçu pour prévenir et soulager les douleurs liées aux migraines. Cet appareil utilise l'électrostimulation transcutanée (comme pour l’appareil Livia que nous avons testé et fait un retour le mois dernier) permettant de stimuler le nerf trijumeau qui est responsable de la plupart des migraines.


Comme vous le savez peut-être déjà, la migraine est un des symptômes du SOPK et il était important pour nous de tester cette méthode et de vous en faire un retour. Par ailleurs, nous préparons également un article sur la migraine qui arrivera très bientôt.


L’appareil Paingone Qualm est un mini bandeau qui va venir se mettre sur le front à l’aide de patch en gel.

Il est fourni avec un petit boîtier qui possède un miroir (permettant de bien placer l’appareil) afin de pouvoir l’emmener partout!


L’appareil possède deux modes d’utilisation:

  • un mode de soulagement à utiliser quand les signes de migraines apparaissent, qui va durer 60 minutes,

  • un mode de prévention à utiliser tous les jours, qui dure 20 minutes permettant de diminuer la fréquence et l’intensité des crises.

Dans ces deux modes il est possible d’ajuster l’intensité du traitement et donc de l'électrostimulation.



Deux membres de notre équipe ont donc eu l’occasion de tester ce dispositif et nous vous invitons donc à lire cet article, si leurs avis vous intéressent.




“ Étant sujette aux migraines depuis plusieurs années, je ne connaissais pourtant pas le dispositif Qalm, c’est pourquoi lorsque l’on nous a proposé de testé celui-ci, j’étais intéressé.


La prise en main de cet appareil est relativement simple, une fois chargé, il suffit d’installer le gel, de le déposer sur son front et ensuite de régler l’intensité de celui-ci.


J’ai pu tester ce dispositif durant des crises de migraines, mais également avec son mode prévention, qui consiste à l’utiliser 20 minutes par jour pour espacer les crises.


En complément de cet appareil, j’utilise également une application pour smartphone, qui me permet de noter les éventuels éléments déclencheurs, l’intensité et la durée des crises. Avec l’identification des facteurs déclencheurs, j’arrive en général à réduire la fréquence des crises, je ne pourrais donc pas dire si l’appareil Qalm à réellement espacer mes migraines, cependant leurs intensité était plus faible au fur et à mesure.


Durant les crises de migraines, je me munis de mon Qalm et m’allonge tout en variant l’intensité, jusqu’à fortement diminuer la douleur ou simplement la supprimer.

J’ai réellement été satisfaite de cet appareil qui m'a permis de prendre en charge ma douleur, de la rendre beaucoup plus tolérable et d’éviter les éventuels vomissements qui peuvent accompagner mes crises. Ce petit appareil à pleinement rempli son objectif pour moi.

J’ai rencontré quelques soucis avec son installation au début car je ne possédais pas le bandeau qui est nécessaire pour que l’appareil reste en place. Je me suis donc parfois sentie gênée et ai été obligée de le replacer régulièrement, je ne sais pas si cela tient mieux avec un bandeau.

Concernant l’autonomie de la batterie, je ne l’utilise jamais plus d’une heure, j’ai cependant pu l’utiliser à plusieurs reprises sans pour autant le recharger après chaque utilisation. “ Ophélie



“Je suis atteinte de migraine depuis presque 15 ans, c’est à dire depuis mes premières règles. Dès que je suis trop au soleil, en train de faire une activité physique importante, les changements de températures, un petit verre d’alcool peuvent me déclencher une migraine qui va durer plusieurs jours.

J’ai déjà eu une prise en charge il y a plus de 10 ans suite à un épisode migraineux sur 1 mois qui m’a valu prises de plusieurs types de médicaments, à plusieurs doses, scanner,... Rien ne me soulageait et rien n’a été trouvé. J’ai fini par aller voir une neurologue pour un traitement qui a fini par marcher. Mais depuis, les médicaments ont du mal à me soulager, ou alors de façon limitée, car la migraine reprend le dessus rapidement.


Après renseignement, je fais personnellement des migraines sans aura, mais des migraines qu’on peut appeler “pulsatiles” qui vont taper au niveau du front, d’un côté ou de l’autre. Ce sont des migraines qui sont différentes en intensité, et qui peuvent m’amemer jusqu’à devoir être dans le noir, à avoir des nausées et ne pas beaucoup bouger, car bouger peut intensifier la douleur.


J’ai commencé à tester Qualm au moment où j’avais des crises très fréquentes et je me médicamentais constamment.

J’ai utilisé Qualm pour la première fois pendant une crise. Je pensais avoir enclenché le mode crise, mais au bout de 20 minutes, l’appareil s'est éteint tout seul. J’en ai conclu que j’avais mis le mode préventif.

En effet une chose que je peux commenter négativement concernant l’utilisation c’est le choix du mode. Normalement en allumant l’appareil, il est directement mis en mode crise, il suffit d'appuyer sur un autre bouton pour changer au mode en prévention. Mais ce n’est pas très précis, car on a vite fait de s'emmêler et de pas mettre le bon programme.

Le deuxième point négatif est les pads en gel, qui tiennent bien la première fois. Mais ne collent plus très rapidement. Nous n’avions pas reçu le bandeau avec nos Qalm, mais chez moi j’ai quelques bandeaux pour d’autres utilisations. C’est vite devenu nécessaire de le mettre pour éviter la chute de l’appareil.


J’ai donc utilisé l’appareil autant pour des crises mais aussi en prévention sur plusieurs jours.

J’ai réussi à ne pas me tromper sur le long terme entre traitement de crise et prévention. C’est assez facile à intégrer dans sa routine, faire une petite session de 20 min le soir avant de se coucher.


Pour le traitement de crise, je le privilégie quand je suis chez moi, car même si il est facile de l’emmener partout, c’est quand même un appareil qui prend une bonne partie du front avec un bandeau en plus, je me vois mal le mettre au travail.


Pendant les crises, la majorité des fois, je n’ai pas eu besoin de prendre un médicament et la migraine passait pendant le traitement ou pas longtemps après.

Depuis, mes crises se sont espacées, est-ce grâce au Qalm, ou juste une coïncidence? Je ne saurais le dire.


Je continue de l’utiliser, car le fait de moins prendre de médicaments pour mes crises n’est pas négligeable et une bonne avancée pour moi.” Caroline



121 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout