Découvrir la symptothermie grâce à Moonly


La symptothermie, c’est quoi au juste ?


C’est une méthode dite naturelle de suivi du cycle menstruel. Souvent confondue avec d’autres méthodes naturelles moins complètes, c’est pourtant une méthode fiable qui a fait ses preuves scientifiquement. Avec une efficacité prouvée supérieure à 98% (en théorie et dans la pratique - en tenant compte d’une utilisation imparfaite.) elle dépasse largement l’efficacité de la pilule et du préservatif masculin en pratique (avec les risques d’oublis et de déchirures donc) de respectivement 93% et 87%.


Elle peut être pratiquée à tout âge : dès l’arrivée des premières règles et jusqu’à la ménopause. Très polyvalente, elle peut être utilisée à visée d’observation, contraception mais aussi conception.


Elle est basée sur l’observation de plusieurs facteurs physiologiques qui permettent d’identifier avec certitude l’ovulation : la température, l’aspect de la glaire cervicale (communément appelée « pertes blanches ») combinés au ressenti interne de la femme. Il est possible également de façon optionnelle d’ajouter la hauteur et l’aspect du col de l’utérus.


Le corps a besoin d’environ 5 jours pour préparer une ovulation. Une fois libéré, l’ovule n’a une durée de vie que de 24 à 48h maximum. Une fois passé ce délai, plus aucune fécondation ne sera possible avant le prochain cycle. En tenant compte du fait que les spermatozoïdes ne peuvent survivre plus de 5j dans le corps de la femme, le calcul est assez rapide : Une femme n’est fertile qu’environ 6 jours par cycle menstruel.


Pendant la préparation de l’ovulation, les variations hormonales vont avoir un impact sur la glaire cervicale qui va changer d’aspect mais aussi sur la hauteur et l’ouverture du col de l’utérus pour favoriser le passage des spermatozoïdes au moment propice

Une fois l’ovulation passée, la production de progestérone va causer une hausse physiologique de température jusqu’aux prochaines règles.


C’est le principe de base de la symptothermie : cumuler l’observation de la glaire pour identifier le début de la fenêtre de fertilité et le pic ovulatoire, qui sera ensuite refermée par la confirmation de la hausse de température sur minimum 3 jours et la disparition de la glaire cervicale.


En pratique, comment ça marche ?


Quelques minutes par jour suffisent : la prise de température le matin au réveil, à heure fixe et l’observation lors des passages au toilettes pendant la journée de l’aspect de la glaire cervicale et/ou du col. Les informations sont ensuite notées dans un graphique qui résument toutes les informations du cycle en cours permettant une vue d’ensemble.


Il n’y a qu’à la condition que la hausse de température soit avérée et que l’observation de la glaire coïncide avec le pic ovulatoire pour valider la date de l’ovulation et donc fermer la fenêtre de fertilité qui restera ouverte autant de temps que nécessaire. C’est ce qui rend la méthode si fiable puisqu’elle se base uniquement sur les informations jour après jour, à l’instant T, sans jamais prédire.


Il existe plusieurs méthodes de référence avec quelques subtilités concernant les protocoles d’observation (Sympto, Sensiplan, CLER…) mais le principe reste le même.

Bien qu’on puisse se former en autodidacte, il est fortement recommandé de se former avec une conseillère en symptothermie pour maitriser toutes les subtilités de la méthode, en particulier dans le cadre du SOPK où les cycles peuvent être particulièrement irréguliers, et donc plus difficiles à interpréter.


Et pour le SOPK, en quoi c’est intéressant ?


A plusieurs niveaux, la symptothermie peut être utile dans le cadre du SOPK :


  • A titre d’observation, elle permet de mettre en lumière les différentes phases du cycle, elle peut donc aider à identifier si les ovulations ont bien lieu ou non mais aussi quand elles surviennent, même tardivement dans le cycle, anticiper l’arrivée des règles dans le cas de cycles irréguliers et repérer les tentatives ovulatoires quand les taux d’hormones font les montagnes russes.


  • En cas de projet de conception, Les taux de l’hormone LH ayant tendance à être trop élevés, les tests d’ovulation sont généralement peu fiables en cas de SOPK. De plus, il est possible de visualiser la durée des différentes phases du cycle, et donc de faire ressortir si la phase lutéale (post ovulatoire) est trop courte, ce qui pourrait empêcher la nidation en cas d’ovule fécondé. Le maintien de la température haute au-delà de sa durée habituelle pourrait également permettre de donner un premier indice sur le début d’une grossesse (à confirmer par la suite via test ou dosage sanguin évidemment)


  • Dans le cas de la contraception, c’est une méthode fiable (à condition de la suivre correctement et d’y être formée) non hormonale et non invasive qui peut être une alternative intéressante à la pilule pour les femmes à qui elle ne convient pas ou qui ne souhaitent pas la prendre. Les applications de prédictions basées sur des cycles réguliers et de durée non pathologique (26/35j) n’étant absolument pas fiables dans le cadre du SOPK, la sympto peut permettre d’identifier de façon sure les périodes à risque.


Et au-delà des observations physiologiques, la sympto permet d’apprivoiser le SOPK, ses symptômes, de mieux se connaître et se comprendre pour gagner en autonomie et augmenter le sentiment d’être actrice de son corps, et de moins se sentir impuissante au quotidien face au syndrome.


Moonly, c’est quoi ?


C’est une application qui permet de suivre son cycle grâce à la symptothermie via la méthode Sensiplan. Pas de prédiction en vue, l’appli se fie uniquement à vos observations pour identifier le jour de l’ovulation via plusieurs paramètres quotidiens : température au réveil, aspect de la glaire et/ou du col pour garantir la fiabilité de la méthode.


Parfait pour les débutantes comme les plus confirmées, vous pouvez renseigner les informations de base de la sympto mais aussi les humeurs, les douleurs/symptômes éventuelles et saignements et perturbateurs du cycle mais aussi les rapports protégés ou non (Certaines options ne sont disponibles qu’avec la version premium payante de l’application).

Il y a 3 modes : observation, contraception et conception (et une option grossesse).


Un algorithme permet de valider l’ovulation ou non via les ressentis que vous fournissez. Une sécurité est ajoutée pour ne prendre aucun risque, le principe de précaution reste de mise tout du long (en cas de mode contraception notamment). Tant que l’ovulation n’est pas validée par la température ET la glaire/col, la période fertile reste ouverte.

On peut également basculer l’appli en mode manuel pour gérer soi-même sans l’algorithme pour celles qui maitrisent totalement la méthode.

Toutes les observations sont visibles via un graphique qui regroupe toutes les observations du cycle, un calendrier mensuel qui indique les ovulations, règles… pour retrouver en un rien de temps les dates importantes.


Gros plus de l’application : on peut connecter le résultat de ses observations avec quelqu’un d’autre : conjoint(e) ou conseillère en sympto.


Vous pouvez également y retrouver :

  • Du contenu informatif autour du cycle menstruel et de la sympto,

  • Un annuaire de formatrices en sympto,

  • Une FAQ et un espace de discussion pour poser ses questions

  • Un ebook qui explique les bases de la méthode,

  • Une boutique de produits en lien avec le cycle menstruel et la contraception (thermomètre, infusions, cosmétiques, préservatifs, cups…)


Avis : L’application est complète, facile d’utilisation. La notification pour ne pas oublier de noter les observations est bienvenue. Bien plus ludique et agréable, à mon sens, que les graphiques papier habituels de la symptothermie. Ils ont l’avantage d’être infinis, et dans le cas du SOPK et ses cycles longs, c’est quand même bien pratique, de même que pouvoir visualiser les pics ovulatoires loupés.

L’algorithme est bien utile quand on débute pour se rassurer et nous aider à valider le pic ovulatoire.

Pouvoir noter les symptômes et humeurs est particulièrement intéressant pour repérer des schémas répétitifs en lien avec le cycle menstruel pour mieux se connaître.

En résumé, c’est un super outils pour faciliter la mise en place de la sympto au quotidien !



67 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout